Tout savoir sur le stress au travail

Par définition, le stress professionnel est un ensemble de réactions biologiques du corps humain face à la pression liée au travail. Il peut très vite être nocif lorsqu’il devient fréquent. Arrivé à un certain degré, il peut altérer à la fois santé morale et physique de la victime. De ce fait, il faut connaître ses causes afin de le traiter au mieux.

Les facteurs déclencheurs du stress professionnel

Plusieurs événements du quotidien au travail peuvent engendrer les stress même aux personnes les plus solides. La liste de ces facteurs est interminable et ils varient d’une situation à une autre, mais il y en a qui sont plus fréquents que d’autres. Il s’agit entre autres, de la pression liée à la performance, de la surcharge de travail et du harcèlement de la part d’un collaborateur. Certains salariés souffrent également à cause des mauvaises conditions de travail, d’un sentiment d’injustice et d’un manque de communication. Rares sont ceux qui se plaignent à la suite d’un bouleversement inattendu, mais ils existent.

Les symptômes de la souffrance au travail

Lorsqu’une personne est atteinte de stress au travail, elle voit sa vie changer du tout au tout. Ces changements peuvent aussi être perçus par son entourage. Les troubles du sommeil, l’apparition de douleurs inhabituelles (musculaires, articulaires, etc.) et les troubles de la digestion font partie des symptômes physiques les plus observés. Au niveau émotionnel, la souffrance peut se manifester par une sensibilité accrue quasi permanente, une tristesse profonde et des crises d’angoisse répétitives. Côté intellectuel, le stress au travail peut se constater à travers une perturbation de la concentration ou même une démotivation professionnelle soudaine.

Comment gérer le stress au travail ?

Les mesures à préconiser pour gérer un état de stress lié au travail dépendent de la criticité de la situation. Tant que c’est encore possible, il convient de tenter de maîtriser par soi-même les aspects frustrants de la vie professionnelle. Cela peut se faire à travers des exercices de travail sur soi pour accepter certaines pressions. Le recours à une aide psychologique professionnelle n’est conseillé que si le stress devient réellement ingérable. On peut également adopter des gestes et des méthodes de relaxation et de respiration spécifique afin de réduire l’état de pression ressenti au moment du stress et l’accélération de la respiration qui peut contracter les muscles du cœur et réduire le taux d’oxygénation du cerveau. Les solutions comme la respiration en alternance et la respiration carrée peuvent être pratiquées n’importe où dans ce cas, dès lors que vous ressentez une crise vous atteindre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *