Test de paternité : des précautions à prendre

Les tests de paternité rendent service dans bien des situations ! De plus, il est de plus en plus facile d’en faire, car les laboratoires agréés ont amélioré leurs services clientèles : expédition du kit de test à domicile, envoi de prélèvements par la poste, résultat disponible sur une plate-forme dédiée en plus d’un envoi postal… Les atouts du test de paternité et la facilité avec laquelle il est accessible ne doivent pas oublier que des précautions sont de mise.

Suivez le protocole à la lettre

N’improvisez rien ! Vous devez respecter les consignes si vous souhaitez avoir un résultat fiable. Par exemple, si on vous demande de prélever de la salive, contentez-vous d’un prélèvement salivaire. Par ailleurs, prenez le temps de réfléchir au type de test que vous allez effectuer. Sur https://www.vaterschaftstest-dna.com/, par exemple, vous en avez deux : un test pour une relation entre un père et un fils, un test global qui concerne plusieurs membres de la famille.

Contrôle du processus

Si vous faites un test de paternité dans un contexte de haute tension (par exemple : des personnes qui ont intérêt à ce que vous ne découvriez pas la vérité à cause d’une question d’héritage), vous devez à tout prix être vigilant. Vous devez prélever vous-même les échantillons à remettre au laboratoire. Puis, prenez la peine d’expédier le prélèvement : ne confiez pas cette tâche à quelqu’un d’autre. En clair, vous devez garder le contrôle de toute la procédure.

Adoption et procréation médicalement assistée

Si vous décidez d’adopter un enfant ou que vous avez recours à la Procréation médicalement assistée avec tiers donneur, informez-vous sur un point précis : que prévoit la loi pour protéger les parents adoptifs contre les velléités de l’enfant de faire à l’avenir un test de paternité s’il a des soupçons concernant l’identité de son « géniteur » ou de sa vraie mère.