Symptômes et traitements de la jaunisse du nouveau-né

Aussi appelée ictère physiologique, la jaunisse du nouveau-né est provoquée par l’immaturité transitoire du foie. Elle se manifeste par un excès de bilirubine dans le sang et c’est cela qui teinte la peau et les muqueuses du nouveau-né par transparence. Les globules rouges sont naturellement fabriqués dans la moelle osseuse et ce, en permanence.

Qu’appelle-t-on jaunisse du nouveau-né ?

Ces globules rouges passent dans le sang et après 120 jours, ils se détruisent dans la rate, ce qui donne lieu à la libération de bilirubine libre. Cette dernière se dirige vers le foie où elle sera transformée en bilirubine conjuguée, un des composants de la bile. Et c’est ce pigment jaune qui donne la couleur naturelle des selles et des urines. Ce qui se passe avec les nouveau-nés, c’est que le nombre des globules rouges est plus élevé que chez les adultes et on constate une hyper-destruction de ces globules. Et parfois, les globules détruits dépassent la possibilité enzymatiques d’un foie encore immature, ce qui provoque l’excès de bilirubine dans le sang. D’où l’ictère dit physiologique chez les bébés ou quelquefois chez les prématurés.

Le traitement

Il est normal que les parents paniquent en cas de jaunisse de leur nouveau-né. Mais normalement, celle-ci disparaît spontanément au bout de quelques jours, sans qu’il soit utile de mettre en place un traitement spécifique. Cependant, la jaunisse peut perdurer ou s’aggraver, auquel cas, une consultation s’impose. D’ailleurs, elle peut cacher une maladie plus grave qui ne sera détectée que par l’examen chez le pédiatre. L’ictère physiologique est généralement sans gravité mais l’ictère cholestatique est une véritable urgence médicale. Urgence parce qu’arrivé à un certain niveau, le taux de bilirubine devient toxique et dangereux pour le cerveau et alors, la maladie grimpe à un stade plus avancé : l’ictère nucléaire. Et les séquelles de cette maladie grave peuvent être permanentes, on peut citer la surdité, les troubles du tonus, etc. Le traitement classique en cas de de jaunisse consiste à empêcher le taux de bilirubine d’augmenter davantage. C’est à l’aide d’un petit lecteur électronique posé sur la peau de bébé que se fait la surveillance du taux de bilirubine dans le sang. Dès que celui-ci atteint les 130 à 150 mg/l, le bébé est placé en incubateur pour être exposé aux rayons d’une lampe bleue, il s’agit de la photothérapie.

Les causes

Ce peut être le lait maternel mais sans risque pour le bébé et celui-ci reste jaune tant qu’il tète sa mère et il ne faut surtout pas envisager d’arrêter l’allaitement maternel. Les incompatibilités sanguines foeto-maternelles peuvent être également une cause de la jaunisse, de même que les maladies hémolytiques familiales. Ou bien le foie du bébé est déjà malade, soit parce qu’il est infecté, soit parce que les enzymes sont inhibées ou déficientes. Il peut arriver qu’un obstacle à l’écoulement de la bile entraîne la rétention de bilirubine conjuguée. Puis, celle-ci passe dans le sang et à cause du taux élevé, le bébé souffre d’un ictère cholestatique.