Qu’est-ce que l’endoscopie ?

L’endoscopie est aussi connue sous le nom de fibroscopie. Elle consiste en une exploration d’un organe en particulier à l’aide d’un appareil adapté. Découvrez plus détails dans cet article.

Zoom sur l’endoscopie

Il s’agit avant tout d’un examen médical dont l’objectif est d’observer un organe comme l’estomac, la vessie ou le côlon. C’est un examen d’imagerie permettant d’ausculter un organe à l’aide d’un appareil appelé endoscope. On distingue deux types d’endoscope : le modèle rigide (en métal) et le modèle souple (composé de fibre optique). Cet appareil sous forme de tube est introduit dans l’organisme de deux différentes manières, soit d’une manière naturelle, soit à travers une incision de taille minime. Il est enfoncé de manière progressive jusqu’à ce qu’il atteigne l’organe visé. Le type d’endoscope comme la manière d’introduire le tube varie en fonction de l’organe à examiner. Le choix est laissé à l’appréciation du médecin qui va réaliser ce type d’examen. L’intervention est aussi appelée différemment en fonction de l’organe à visionner (gastroscopie, coloscopie, arthroscopie, etc.). Des images sont capturées pendant l’endoscopie, le médecin spécialiste les regarde à travers l’ordinateur. Pour cela, l’ordinateur doit être raccordé à l’appareil.
L’objectif de l’endoscopie peut être de deux sortes notamment pour réaliser un diagnostic ou pour procéder au traitement d’une maladie. Ainsi, grâce à cette intervention, il est possible de faire un prélèvement au niveau de l’organe à examiner et ses alentours. Pour ce faire, l’endoscope devra être équipé de matériel adapté dont une aiguille ou bien une pince.

Le déroulé de l’examen

Pour votre information, l’examen peut se dérouler différemment en fonction de l’organe à examiner. Le patient peut être placé sous anesthésie générale ou locale suivant l’organe visé. L’anesthésie générale est souvent nécessaire si le patient est un enfant. Celle-ci est aussi recommandée lorsqu’il s’agit de coloscopie. Idem lorsque l’objectif de l’intervention est de traiter la zone concernée. Le patient ayant été soumis à l’anesthésie générale doit être placé en salle de réveil (pendant une heure environ) après l’endoscopie. Ensuite, il peut être appelé à séjourner quelques jours à l’hôpital. Dans le cas d’une anesthésie locale, il est autorisé à rentrer tout de suite. L’endoscopie ne dure que quelques minutes et elle n’est pas douloureuse. Toutefois, elle est assez désagréable, c’est la raison pour laquelle l’anesthésie est nécessaire. Dans le cas d’une endoscopie digestive, le patient peut souffrir de nausées ou de ballonnements après l’intervention.