Devenir ostéopathe et se lancer à son compte

Un ostéopathe est celui que l’on vient généralement consulter quand on a des problèmes de lombalgie ou de mal de dos. C’est un expert qui a passé des années d’études en ostéopathie. À l’origine, il est médecin, kinésithérapeute, etc. Il est spécialisé en ostéopathe pour finalement se lancer à son compte et ouvrir son propre cabinet.

Un marché en pleine expansion en France

Avant de chercher à savoir comment installer votre cabinet d’ostéopathe, à Rennes (35) ou en Bretagne, vous devez faire quelques recherches afin de vous assurer que votre plan de carrière est viable et rentable. En France notamment, et en Bretagne, c’est le cas. Les demandes de soins ostéopathiques ne cessent d’augmenter.

Choisir le statut de votre cabinet

Se lancer à son propre compte signifie littéralement créer votre propre cabinet d’ostéopathie. Ce qui signifie également que vous devez choisir le statut de votre cabinet. En règle générale, vous avez le choix entre la micro-entreprise et l’entreprise individuelle, l’EIRL et l’EURL. Tout dépend de votre envie. Si vous avez envie de vous associer à d’autres professionnels dans le domaine médical, ou plutôt, vous lancez seul.

Attention toutefois, le régime juridique impactera non seulement sur le mode de gestion de votre cabinet, mais aussi sur le régime fiscal auquel il devra obéir.

Un maximum de visibilité

Certes, le marché breton et français peut être intéressant pour devenir un ostéopathe. Mais vous ne serez certainement pas le seul à y avoir pensé. La concurrence risque d’être rude d’ici quelques années, et d’ailleurs, avec certains professionnels qui ont d’ores et déjà des années de métier qui sont présentes sur le marché, vous risquez d’avoir un peu de mal à vous faire une bonne visibilité.

Jouez sur les nouveaux techniques marketings pour mettre toutes les chances de votre côté. À savoir, vous devriez avoir une bonne présence en ligne. Vous devriez être présent sur les réseaux sociaux au lieu de vous contenter du porte-à-porte ou de prospectus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *