Comment arrêter de boire ?

Arrêter de boire n’est pas facile, de plus, on peut toujours recommencer à boire plus tard. Il est possible de décrocher seul avec beaucoup de motivation et de volonté mais on peut aussi compter sur une aide extérieure. Les détails dans cet article.

Conseils et astuces pour arrêter de boire

Décrocher seul c’est possible, il faut tout simplement commencer par se fixer des objectifs au quotidien. Combien de verre buvez-vous par jour et pour quelle raison. Essayez de répondre à ces questions pour étudier votre cas. En effet, certains boivent pour le plaisir, tandis que d’autres boivent à cause de leurs problèmes ou bien pour oublier et échapper à certaines choses. Le nombre de verre consommé dépend ensuite de chaque individu. Il est aussi important de savoir si vous aimez boire tout seul ou en compagnie d’un de vos amis, collègue ou proche. Quelle est votre fréquence de consommation d’alcool ? Cette question est également importante. Pour commencer votre traitement, réduisez le nombre de verre que vous prenez et la fréquence de consommation.
S’arrêter de boire doit se faire progressivement, inutile de s’arrêter brutalement, c’est moins efficace. Ne fuyez pas non plus l’alcool : certaines personnes pensent que si elles n’en voient pas, ils ne boivent pas. Au contraire, il faut apprendre à se maîtriser pour s’empêcher de boire à chaque fois que vous voyez de l’alcool. Décrocher c’est avoir une bouteille chez soi sans avoir envie d’en consommer. Oser dire non lorsqu’on vous offre un verre est important, cela prouve votre volonté d’arrêter. Si vous avez pris plaisir à boire, essayez de varier les plaisirs en vous tournant vers d’autres activités agréables : balades, nourritures, sexe, etc.
Certaines personnes qui ont pris l’habitude de boire pensent que leur vie est médiocre sans alcool, au contraire, elle sera meilleure si vous restez toujours sobre. N’oubliez pas que l’alcool modifie votre façon de voir les choses, votre perception de la vie, votre façon de vous comporter avec les autres, etc. Qui plus est, il peut détruire votre vie personnelle et professionnelle. Sans oublier les conséquences graves que cela peut avoir sur votre santé physique et psychique (dépendance, violence, maladies graves, etc.). Si vous arrêtez de boire, vous aurez la chance de vivre plus sainement et de réussir dans le domaine professionnel. Arrêter de boire vous donne l’opportunité de se projeter dans l’avenir.
Faites attention à la rechute, décrocher de nouveau sera davantage plus dur. Votre consommation sera en effet plus excessive et vous ne pourrez pas vous en sortir seul cette fois. Si vous vous sentez encore plus fragile, il vaut mieux éviter les sorties nocturnes et les événements où l’on peut vous suggérer de boire de l’alcool.

Se faire aider pour arrêter de boire

Si vous avez des doutes sur vos capacités à décrocher tout seul, n’hésitez pas à trouver de l’aide. L’aide extérieure est souvent plus efficace pour arrêter de boire. De plus, les troubles causés par l’arrêt de consommation peuvent être plus ou moins graves (convulsions, délires, mal être, etc.). De ce fait, il est utile de consulter un spécialiste en addictologie avant de stopper la consommation d’alcool. Cet expert étudiera votre cas et vous indiquera comment arrêter de manière la plus adaptée à votre situation. L’objectif étant de réduire au maximum les troubles liés au manque ou le besoin d’alcool. Le sevrage peut être compliqué, parfois l’alcoolique doit être hospitalisé. L’hospitalisation n’est pas forcément utile, c’est au spécialiste d’en décider. Seulement, la prise en charge de la personne alcoolique est indispensable. La famille et les amis doivent être présents et vous soutenir dans ces moments là, il est important de se sentir moins seul pour s’aider à décrocher rapidement et tranquillement.
L’abstinence doit être progressive et chaque jour passé sans consommer de l’alcool est un succès. Aujourd’hui, il existe de nombreuses associations d’entraide réservées aux alcooliques. Vous pouvez en rejoindre une pour décrocher plus facilement. Pour continuer l’abstinence, rejoindre un groupe d’entraide est particulièrement important : plus efficace que la thérapie individuelle. Vous avez déjà sûrement vu dans les films ou des documentaires comment se déroulent les séances : « Bonjour, je suis X et je suis sobre depuis 15 jours… ». Après avoir arrêté l’alcool, ne vous laissez jamais tenter par un verre même quand vos amis ou vos proches insistent. Rappelez-vous toujours des conséquences négatives que l’alcool a provoquées dans votre vie personnelle et professionnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *