Comprendre la spasmophilie et ses effets sur l’organisme

La spasmophilie est une maladie qui est encore très mal comprise à ce jour. Cela s’explique par la difficulté de son diagnostic, mais aussi au fait que ses manifestations sont très diversifiées. La spasmophilie est une maladie qui est très proche de l’hyperventilation et son traitement est très spécifique. Pour mieux comprendre cette maladie, voici alors toutes les informations qu’il faut connaître sur le sujet.

Les principaux symptômes pour l’identifier

Pour identifier des crises de spasmophilie, on repère les symptômes qui lui sont propres. Comme son nom l’indique, il s’agit d’une maladie qui se manifeste par des spasmes musculaires involontaires. La personne qui la subit vit aussi des crises d’hyperventilation qui lui font perdre tout contrôle sur sa respiration.
La spasmophilie peut être due à des problèmes psychologiques également, car elle est souvent reliée a des crises d’angoisse ou d’anxiété vis a vis de situations stressantes. Sur le plan physique, on retrouve également une fatigue chronique reliée à une tachycardie et des vertiges. D’autres troubles psychologiques tels que des problèmes de sommeil et de nervosité peuvent être également présents.

Les traitements adéquats

Étant donné que le diagnostic est difficile à poser, le traitement de la spasmophilie se fait principalement en ciblant ses symptômes. Mais de manière générale, les personnes qui subissent ce trouble doivent faire une cure de magnésium et de calcium. Les crises d’anxiété et d’angoisse seront quant à eux, traitées par des anxiolytiques.
Il est préférable pour les personnes spasmophiles de suivre une thérapie auprès d’un psychologue pour qu’elle puisse être outillée face aux situations stressantes. Au quotidien, il est essentiel d’éviter le stress et de pratiquer des exercices de relaxation ainsi que du sport.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *